Archives novembre 2009

Manger japonais est devenu une mode, les restaurants se multiplient et proposent tous les jours de nouveaux concepts. Et ce n’est qu’un début, croyez-moi la cuisine japonaise n’a pas finie de s’exporter.

Et si les sushis sont en vogue, c’est  parce qu’ils sont un curieux mélange entre tradition et innovation, gastronomie et dégustation rapide.

Certaines régions du Japon génèrent l’espérance de vie la plus longue sur terre, une coïncidence ? 

Eh bien non,  la nourriture japonaise est particulièrement équilibrée. Alors les filles, plus besoin de régime en tous genres, mangez plutôt japonais !

Alors ne passons pas à côté de cette tendance les amies, soyons branchées, soyons sushis !!

Première étape le riz.

  1. Choisir du riz japonais de préférence (on peut en trouver dans la plupart des épiceries asiatiques) celui-ci est plus fin et plus adapté. Il est aussi important d’acheter du vinaigre de riz.
  2. Commencez par laver le riz jusqu'à ce que l’eau dans laquelle il est plongé soit propre et claire.
  3. Mettez-le ensuite dans une casserole et ajoutez l’eau jusqu’à ce quelle dépasse le niveau du riz de deux ou trois centimètres, puis couvrez et portez à ébullition.
  4. Une fois l’eau bouillonnante réduisez  le feu et poursuivez la cuisson pendant 10 à 12 minutes en laissant à couvert.
  5. Ensuite portez la casserole hors du feu et laissez reposer 15 minutes le temps que le riz absorbe toute l’eau.
  6. Ajoutez un peu de vinaigre de riz pour parfumer le tout et mélangez  le riz sans l’écraser.

sushi.png

Sushi au saumon : inratable !

  1. Pour une simplicité maximum achetez le saumon en filet sans arrêtes (si vous avez des arrêtes, pas de panique elles sont très simples à retirer et se remarquent tout de suite... n'hésitez pas à vous servir de votre pince à épiler ).
  2. Commencez par couper le poisson en petites tranches de 6 cm de longueur  et 2 cm de largeur.
  3. Prenez un peu de riz au creux de la main, formez une grosse olive puis placez le poisson dans l’autre main et déposez le riz dessus.
  4. Enfin, retournez le sushi, placez-le au bout de vos doigt et pressez les bords pour allonger le riz et obtenir la forme voulue. Appuyer un peu sur le poisson pour être sûr qu’il colle bien au riz et voilà le tour est joué.

La recette est aussi réalisable avec du thon ou encore de la dorade !  Pour une hygiène impeccable, n'hésitez pas à placer le saumon quelques minutes au congelateur... cela tue les microbes. 

tapis.png

Les makis, bon avec un peu d’entrainement j’y arrive !

  1. Pour les makis vous aurez besoin d’un nouvel ingrédient les feuilles de nori (vous savez ces feuilles noires qui entourent les makis) et si possible d’un petit tapis en bambou (disponible dans les épiceries asiatiques)
  2. Commencez par humidifier légèrement la feuille de nori, étalez ensuite le riz dessus en laissant une marge d’un centimètre sur le côté supérieur .Placez ensuite une tranche de poisson au centre sur toute la longueur de la feuille. Veillez à ce quelle ne soit pas trop large (1 centimètre).
  3. Rouler ensuite le maki en partant du haut et en pressant au fur et à mesure. Si la marge laissée est bien humide vous n’aurez aucun problème.
  4. Pour terminer coupez le rouleau en 6 parties égales et dégustez.

tapis2.png

Et quand les Studyvores s’en mêlent, ça donne quoi ?

Toute l’équipe s’est réunie pour une sushi party afin de vous donner des idées créatives et de relever les principaux obstacles dans la réalisation des sushis.

table.png

Les choses que nous avons essayées : 

  • Sortir tout ce qu’il y a dans votre frigo (certes c'est vite le cirque mais chacun s'y retrouve)
  • Maki saumon + mélange de fromage blanc et de ciboulette (délicieux !)
  • Remplacer les feuilles de nori par des feuilles de riz et de la laitue (mais on réussit pas du premier coup surtout quand on met trop de garnitures... hein Isabelle ?!
  • Maki avocat + clémentines
  • Ajouter un assaisonnement « mayonnaise+huile pimenté+citron vert »
  • Les bâtonnets de crabe à rajouter sans modération (surtout pour les gourmandes !)
  • Maki thon et "Vache qui rit"... super ! 
  • La mangue se marie très bien avec l’avocat et le poisson. Ne passez pas à côté de ce plaisir (surtout magnifiquement découpée par Ophélie).

eitelcamille.png

 

Les obstacles rencontrés...

  • riz.pngNe pas laisser le sachet de riz au contact de l'eau... sinon le fond du paquet lâche et une fontaine de riz se déverse sur le sol... (dédicace à Camille spécialiste en surprises de dernière minute) 
  • Attention prévoir à l’avance la cuisson du riz et le temps qu’il refroidisse (environ 1 heure)
  • Pour ceux qui n’aiment pas le poisson cru, commencez par les makis !

Hugo-Charpeine.jpgBon atelier sushi et surtout soyez créatifs !

Article rédigé par Hugo Charpeine, étudiant à l'ISEG Bordeaux.

paparazzi600x399.jpg

Un mois seulement après le lancement du projet, les Studyvores sont déjà sur toutes les lèvres  !
 
En passant par la presse, la radio et internet, les Studyvores veulent se faire connaître et reconnaître. En effet, une interview a déjà été donnée à  Wit Fm, et un journaliste du supplément « Gastronomie » du quotidien Sud Ouest s’est même déplacé pour rencontrer l’équipe d’étudiants !
 
De plus, grâce à la parution d’articles sur les sites nationaux dédiés à la  vie étudiante tels qu’Agora Campus et Doc-Etudiant, les Studyvores s’adressent directement aux étudiants de la France entière en leur proposant des recettes simples et économiques.
 
Aussi, le site de notre partenaire Studyrama a créé une rubrique « cuisine étudiante » spécialement pour les Studyvores ! Les recettes et astuces Y sont ainsi publiées grâce à un flux RSS.
 
Enfin, avec plus de 280 fans sur Facebook, les Studyvores se font également remarquer par les lycéens et les jeunes actifs.
 
Surtout... merci à vous ! 
 
Isabelle.klein.jpgEn espérant que succès et chance continuent à nous sourire, n’hésitez pas à parler des Studyvores à votre entourage !
 
Article rédigé par Isabelle PENAS, étudiante à l'ISEG Bordeaux.

Un bon petit casse-croûte, ça fait toujours plaisir ! Moi je dis, RIEN NE VAUT LE PAIN PERDU !! Miam miam. S’il vous reste du pain dur, plutôt que de le jeter et de voir monsieur faire la tête, faites-vous le fameux pain perdu ! 

Cette odeur si particulière et cette couleur or qui fait naître chez nous tous une gourmandise si forte…
 
Au Canada on parle de "pain doré" et dans certaines régions de France, ce mets est appelé "doré".
 
Photo0853.jpg
Rapide, facile et économique, je vous donne donc ma recette :
Préparation : 5 min
Cuisson : 3 min
Pour 2 personnes 
 
Ingrédients
  • 6 toasts (pour les gourmands comme moi) 
  • 2 œufs
  • Vanille
  • 10 cl de lait
  • 2 cuillères à soupe de sucre en poudre
  • beurre
Préparation
  • Battez les œufs avec le lait et la vanille dans un saladier ou une assiette creuse
  • Coupez le pain en tranches
  • Trempez les tranches dans le mélange 
  • Saisissez-les dans une poêle où vous aurez préalablement fait fondre du beurre (1min environ de chaque côté)
  • Sucrez dans l’assiette et servez chaud 
Bon ap’ !
 
Anouk.klein.jpgArticle rédigé par Anouk Colomes, étudiante à l'ISEG Bordeaux.
 

Enfin vendredi soir ! Après une semaine harassante, vous vous asseyez enfin pour vous reposer devant un bon programme télé... quand tout à coup, on sonne !

"Zut ! J’avais complètement oublié le repas de ce soir !". Cinq amis viennent de passer la porte de chez vous et rien n’est prêt en cuisine évidemment. Vous avez envie d’appeler au secours votre livreur de pizzas mais pas de panique. Pour vous sortir de là rien de tel qu’une "pasta party" et un bon gâteau prêt en quelques minutes.
 
Pour la "pasta party" il vous faut juste un bon paquet de pâtes et un peu d’imagination pour les sauces. En effet les pâtes ne sont pas toujours une solution de secours mais elles peuvent devenir une véritable fête lorsqu’on y ajoute un peu de malice. Le tout est de préparer quelques sauces de votre choix comme une sauce carbonara, une sauce bolognaise, une sauce au fromage, ou encore aux champignons ou au thon. Vous pouvez créer la sauce à votre goût tant que vous avez en votre possession de la crème fraiche et de la sauce tomate.
 
En quelques minutes vous avez réussi à organiser un repas déjà sympathique. Mais que faire pour le dessert ? Je vais vous donner une solution rapide et efficace qui épatera tous vos amis. 
 

confiture.jpg

Pour cela il vous faut impérativement :
  • Une bombe chantilly
  • Une tablette de chocolat de pâtisserie
  • 50g de farine
  • 3 œufs
  • 80g de sucre
  • Un pot de confiture de votre choix (préférez des fruits rouges)
  • 80g de beurre
  • 3 cuillères à soupe de lait 

 

tablette-chocolat-s.jpg

Faire fondre dans un récipient adapté au micro-onde (en verre) le chocolat coupé en morceaux avec le beurre et le lait.

Ajouter les œufs, la farine et le sucre et bien mélanger.

Enfin verser le tout dans un récipient plat, rond adapté au micro-onde.

Faire cuire à pleine puissance 6 minutes environ (vérifier la cuisson au centre du gâteau et remettre une minute si besoin est).

La difficulté est de faire refroidir au plus vite cette préparation, je conseille donc de le stocker dans un endroit frais, voire au frigo jusqu'à ce que le gâteau sois figé.
 
Une fois démoulé prenez un grand couteau et coupez-le en deux parts égales dans sa hauteur et séparez les deux morceaux. Appliquez une bonne couche de confiture sur votre base et superposez la crème chantilly de façon compacte. Replacez la partie haute du gâteau et il est ensuite libre a vous de l’agrémenter de décorations ou d’une autre couche de chantilly. Empressez-vous de le remettre au frais voire au congélateur en attendant de le servir à table. 
 
Marion.klein.jpgEt voilà comment vous sortir admirablement d'une soirée à l'improviste,  j’espère que ces petits conseils vous aideront quand cela vous arrivera.
 
Article rédigé par Marion Plessiez, étudiante à l'ISEG Bordeaux.

« Eitel faudrait que tu manges plus de fruits !!! Oui mais maman je n’aime pas trop ça ».

Par contre j’adore les tartes. Comment allier la dégustation d’un fruit et d’une tarte ? En élaborant des tartes aux fruits... Bien sûr ! Aujourd'hui, mes ustensiles de cuisine ont décidé de vous présenter ma tarte tatin faite maison. Epatez vos amis lors d'un goûter ou d'un dessert. Effet garanti !

800px-Tarte_tatin.jpgIngrédients :

  • Une pâte sablée
  • Du sucre roux en morceaux (10 morceaux)
  • Des pommes golden (5-6 pommes)
  • Une noix de beurre salé
Préparation : (environ 15 min)
  1. Peler et épépiner les pommes
  2. Les couper en morceaux de taille moyenne. Réserver.
  3. Faire le caramel : faire fondre le sucre, à feux doux, en remuant. Une fois totalement fondu, rajouter la noix de beurre.
  4. Le verser dans le moule à tarte.
  5. Rajouter les pommes.
  6. Mettre la pâte par dessus les pommes.
Cuisson : (30 min environ)
  • Mettre dans un four préchauffé à 200°
  • Servir tiède
Mes conseils pour l’accompagnement :
Rien n’interdit de se faire un petit peu plaisir, surtout après tous les efforts effectués pour conserver une bonne ligne et une bonne hygiène alimentaire. Je vous suggère de déguster votre tarte avec un cidre doux. Vous pouvez également proposer de la glace à la vanille pour accompagner votre tarte. 
 
Budget : 3 euros environ
 
Eitel.Klein.jpgMiammmmy.
Article rédigé par Eitel Mouelle, étudiant à l'ISEG Bordeaux.
 
 
 
 

 

Hummmm, parce que ce matin je me suis levée et j'avais faim, très faim !

Les jours fériés sont propices aux grasses matinées en tous genres pour les étudiants. Je n'ai pas dérogé à la règle... mercredi dernier je me suis levée tard avec l'estomac dans les talons.
 
Premier réflexe : l'ouverture du frigo. Et là, catastrophe je n'ai envie de rien...
Quelques minutes plus tard, devant une série TV américaine... deevinez ce que sert la maman à ses enfants ?... DES PANCAKES !
Oh my God, j'ai trouvé ce dont j'ai envie... comment résister à l'odeur et au goût des Pancakes ?
 
Pour la petite histoire, le Pancake est originaire de l'Amérique du Nord selon certains dires, ou plutôt de l'Allemagne selon Wikipedia. Chez nous on appellerait cela une crêpe mais la différence se situe au niveau de son diamètre (plus petit) et surtout au niveau de son épaisseur (plus importante) ! Le fait que le Pancake soit plus épais est dû à la levure et à la différence de dosage de farine.
 
Bref, après ce point sur l'histoire, passons aux travaux pratiques . Comme il est tard, ou plutôt tôt dans l'après-midi le mieux est de faire un mix entre Pancakes salés et Pancakes sucrés... un délice !
 
L'avantage avec ce genre de met, c'est que l'on possède tous les ingrédients à domicile, pas besoin de faire des courses supplémentaires et surtout pas besoin de dépenser de l'argent !
 
pancakes.jpg
Voici ma recette pour des Pancakes salés et sucrés pour deux personnes (et pour un repas complet)
  • 250 gr de farine
  • 30cl de lait
  • Un sachet de levure Alsa
  • Une cuillère à soupe de sucre
  • Deux oeufs
  • Deux cuillères à soupe de beurre fondu
  • Une pincée de sel
  • (Une cuillère de rhum ambré pour les plus fous ?)
Si vous avez peur de mal doser la levure (car la proportion est très importante) n'hésitez pas à acheter de la farine à gâteau qui contient déjà de la levure et simplifie la recette !
 
Mélangez d'abord la farine, le sucre, le sel et la levure. Ensuite mélangez le lait, les oeufs battus séparément et le beurre. Laissez reposer une heure environ au frais.
 

appareil-a-crepes-crepe-party_VIa.jpg

Vous pouvez les faire à la poêle ou avec une crêpière électrique. A savoir que j'utilise une crêpière "Crêpe Party", j'avoue c'est un investissement (une idée pour la liste au père noël ?), mais elle me permet de faire des super soirées crêpes avec mes amis, d'ailleurs avis aux amateurs les invitations sont ouvertes ?!
 
Pour la cuisson, une minute de chaque coté environ, quand des petites bulles apparaissent c'est le signe qu'il faut la tourner !
 
 
Pour accompagner mes Pancakes deux techniques :
  • Salés : Jambon (fumé ou non), gruyère, camembert, salade... Bref ce qu'il y a dans mon frigo.
  • Sucrés : Sucre, confiture, miel et bien sûr... Sirop d'érable.
Sur ce, bon appétit...
Et n'oubliez pas de m'en mettre de côté pour demain, je ne dis jamais non à un Pancake...
 
Melanie.klein.jpg
 
 
Article rédigé par Mélanie Cronel, étudiante à l'ISEG Bordeaux

Cette semaine, parlons un peu de verdure, et plus spécialement d’une petite feuille malheureusement bien méconnue, la roquette. 

La roquette est une salade qui se présente sous forme d’une touffe de petites feuilles épaisses, longues et vertes, à la délicieuse saveur poivrée et légèrement piquante. Elle pousse sous le soleil du sud de la France, et s’accommode aussi bien crue, en salade composée, que cuite, en sauce ou dans un pesto, auquel elle apportera une touche de piquant très appréciable !

En plus d’être délicieuse et très peu calorique, cette salade apporte bon nombre de nutriments essentiels, dont des vitamines A et C.
A l’époque, Grecs et Romains lui trouvaient même des vertus aphrodisiaques et médicinales…
 
La roquette se trouve assez facilement en GMS, en sachet au rayon salades, ou parfois même fraiche. Néanmoins, la meilleure que vous pourrez trouver est bien évidemment celle du marché… La roquette se conservant très mal, elle est à consommer rapidement après achat. Elle se conservera 1 à 2 jours dans le bas du frigo, enroulée dans un torchon humide.
 
Pour atténuer son goût légèrement amer, rien de mieux que de l’allier à des saveurs  sucrées et fruitées. C’est pourquoi j’ai choisi d’accorder cette salade avec une vinaigrette à la mangue ainsi que quelques abricots secs, histoire d’apporter un peu de douceur...
Je vous propose donc cette recette "archi simple" et idéale pour profiter au maximum des saveurs inédites de cette petite salade !
 
Illustration salade roquette.JPG
 
La salade :
  • 250g de Roquette 
  • 5 ou 6 abricots secs
  • Quelques noisettes
  • Quelques noix
  • Fromage de chèvre frais
  • Quelques feuilles de laitue
  • Un quart d’endive
  1. Rincez la roquette et la laitue, coupez grossièrement la laitue. Emincez l’endive. 
  2. Emincez les noix et les noisettes. Coupez les abricots en dès. Mélangez la roquette avec la laitue et l’endive, ajoutez les abricots, les noix et noisettes émincées. 
  3. Ecrasez le fromage de chèvre avec une fourchette, émiettez le sur la salade.
La sauce :
  • 2 cuillères à soupe d’huile de noix
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre à la mangue
  • Quelques gouttes de vinaigre Balsamique
  • Une cuillère à café de moutarde à l’ancienne
  • ½ Echalote émincée
  • Sel, poivre 5 baies
Dosez les huiles, puis les vinaigres. Mélangez à la fourchette ou au fouet, ajoutez la moutarde, le sel et le poivre 5 baies. Emincez très finement l’échalote, ajoutez à la sauce. Mélanger jusqu'à obtenir une bonne émulsion, servir sans attendre.
 
Attention : Ne mélangez la sauce avec la salade qu’au moment de servir, car sinon l’acidité du vinaigre va « cuire » la roquette et la laitue, et celles-ci prendront une apparence peu appétissante…
 
Remi.Klein.jpgBon appétit !
 
Article rédigé par Rémi Mathey, étudiant à l'ENSCBP.

Pour certains d’entre nous, le matin c’est difficile. Pas le temps. Couchés tard. Encore fatigués. Pas envie de bouger. Le petit-déjeuner passe alors à la trappe... Pourtant, ce repas est essentiel pour être d’attaque en cours et bien débuter la journée ! 

Histoire de changer des traditionnelles tartines à la confiture et du café, je vous propose deux recettes de « breakfast » originaux qui vous donneront envie de vous lever !

Pour les hivers rudes et les longues matinées : le petit-déj complet. Il répond à tous vos besoins du matin. Besoins nutritionnels uniquement... mais c’est déjà pas mal !

 

DSC00063.JPG

Pour un lève-tôt :

  • 4 cuillères à café de fromage blanc
  • 1 grosse poignée de céréales complètes ou de biscottes émiettées
  • Le jus d’un demi-citron
  • 1 banane 
  • 1 pomme / poire / ananas / etc...
  • 1 petite clémentine
  • Un peu de sucre / sirop d’érable / vanille / etc...
  1. Pelez et coupez les fruits en morceaux.
  2. Ecrasez la banane.
  3. Mélangez tous les ingrédients
  4. Versez le jus de citron sur la préparation.

Et pour les plus gourmands, le couscous sucré au lait : un petit goût d’enfance avec un zeste d’exotisme ! Aussi bon froid que chaud, on peut choisir de le préparer à l’avance... ou pas !

 

DSC00057.JPG

Pour un goulu : 

  • 30 cl de lait
  • 2 cuillères à soupe rases de couscous
  • 2 cuillères à café rases de cassonade
  • 3 pincées de cannelle en poudre ou de vanille
  1. Mélanger tous les ingrédients
  2. Portez à ébullition. Diminuez la température de cuisson puis laissez mijoter 10 minutes en remuant souvent (pour éviter que ça colle).
  3. Arrêtez la cuisson, laissez encore gonfler 2 minutes. La préparation est alors épaisse et crémeuse.

Très bon aussi avec des fruits frais ou des carrés de chocolat !

A vos papilles et bonne journée !

Isabelle.klein.jpg

 

Article rédigée par Isabelle Penas, étudiante à l'ISEG Bordeaux. 

Ce plat est fait pour vous !

Vous voulez un repas pour épater vos amis, vos parents, votre copine ou bien votre belle-mère…?!
Car pour moi, ça a marché ! Mais je vous dirai pas qui a succombé... 
Je vous propose un plat simple, avec un no
m sophistiqué tout en étant succulent… Qu’est ce que vous voulez de plus? 
Ah oui, le nom !
 
Nous appellerons ce plat... Les "Lasagnes aux courgettes et au saumon" !
 
Alléchant, non ? 
 

lasagnessaumons.jpg

Donc, voilà la recette : 
 
Ingrédients :
  • 350g de feuilles de lasagnes (de quoi recouvrir 4 fois le plat)
  • 4 pavés de saumon d’environ 150g chacun, sans peau et sans arêtes
  • 4 courgettes
  • 400g de fromage de chévre frais (type petit Billy par exemple)
  • 1 citron non traité 
  • 4 brins d'aneth 
  • 6 c. à soupe d'huile d'olive 
  • sel et poivre 
Préparation :
  • Préchauffez le four th.7 (200°C). 
  • Zestez le citron et pressez-le. Coupez la chair de saumon en dés. Ajoutez-y 4 cuillères à soupe d'huile d'olive et les zestes de citron. Salez et poivrez. Mélangez le fromage de chèvre avec le jus de citron.
  • Retirez les extrémités des courgettes et coupez-les en fines tranches. 
  • Faites chauffer une poêle à feu moyen avec le reste d'huile d'olive. Faites-y dorer les tranches de courgettes environ 3 minutes par face. Egouttez-les sur du papier absorbant.
  • Faites cuire les lasagnes. Egouttez-les et déposez-les sur un linge. Prélevez les petites pluches de l'aneth.
  • Etalez une couche de lasagnes au fond du plat. Versez dessus la moitié des dés de saumon et la moitié des courgettes. Remettez une couche de feuilles de lasagnes et étalez la moitié du fromage de chèvre dessus. Remettez une couche de lasagnes, le reste du saumon, puis les lasagnes et le reste du fromage de chèvre.
  • Mon petit conseil : Vous pouvez, si vous le souhaitez, mettre sur le dessus soit du fromage râpé ou des herbes de provence ou les deux en même temps, cela donnera plus de poids mais couvrira un peu le goût du chévre ! A vous de voir….
  • Enfournez pendant 10 min.
  • Sortez le plat et parsemez-le des pluches d'aneth. Servez aussitôt.
Mon astuce :
Avec 10 minutes de cuisson au four, le saumon est seulement mi-cuit, si vous le préférez plus cuit, prolongez la cuisson de 5 minutes !
 
Jeremy.klein.jpgMerci et Bon appétit !
 
 
 
 
Article rédigé par Jérémy Moreau, étudiant à l'ISEG Bordeaux
 

studyblog.jpgC'est à l'occasion de la venue d'une journaliste du supplément "Gastronomie" du Groupe Sud Ouest, que les Studyvores se sont réunis à la caféteria de l'ISEG Bordeaux.

L'occasion d'échanger des expériences, de programmer les prochaines news, de programmer notre premier repas : la Sushi Party (article à venir!) et de montrer leurs ustensiles de cuisine respectifs .

Malheuresement trois d'entre nous n'ont pas pu se rendre au rendez-vous mais voici la photo d'une partie de la fine équipe d'étudiants (de gauche à droite : Marion Plessiez, Ophélie Yvon, Camille Guérin, Isabelle Penas, Anouk Colomes, Eitel Mouelle et Mélanie Cronel).

Hugo-Charpeine.jpgNews réalisée par Hugo Charpeine - ISEG Bordeaux

cafétéria.jpg

Au menu du jour, non pas une recette, mais plutôt la présentation d’un lieu conviviale : la cafétéria.

Pendant longtemps, elle fut synonyme de malbouffe, mais au fil des années et avec l’évolution des tendances de consommation, elle est de plus en plus fréquentée
 
Il est vrai qu’étant étudiante à l’ISEG Bordeaux, j’attache une certaine importance à la cafétéria située à l’intérieur de notre établissement. C’est un endroit dynamique et plein de vie où les étudiants se retrouvent entre deux cours pour boire un café, discuter, ou simplement pour partager de bons moments. 
 
La particularité de celle-ci : être à l’écoute des étudiants et leur proposer des produits adaptés à leur alimentation et surtout à leur budget. En effet, les prix varient entre 2 et 6€. Au menu, salades, sandwich, croque-monsieur, yaourt  et autres variétés pouvant vous faire saliver. De plus, des menus sont proposés afin de vous composer un repas équilibré.
 
Aujourd’hui, j’aimerai donner un conseil pour les étudiants qui aiment se faire plaisir. Il faut savoir que manger des paninis, frites, tous les jours n’est pas très bon pour la santé. Cependant vous pouvez varier vos plaisirs en associant un panini et une salade, ou seulement un sandwich car il possède tous les éléments nécessaires à l’organisme. 
Alors, étudiants soyez malins, mangez équilibré tout en vous faisant plaisir.
 

Studyvore - 42.jpg

 
Articles rédigé par Camille Guérin, étudiante à l'ISEG Bordeaux.
 

witfm0108082.jpg

Intéressée par les Studyvores, la radio Wit FM a décidé de nous soutenir dans notre démarche en interviewant une de nos participantes Ophélie Yvon.

Melanie.klein.jpg

Quel succès ces Studyvores !

Merci à Wit FM et Ophélie, et n'hésitez pas à écouter l'interview.

 

Hugo-Charpeine.jpgLe dessert est un moment que tout le monde attend et surtout les filles qui sont, rappelons-le, particulièrement sensibles au sucré.

Si vous voulez faire plaisir sans vous tromper, je vous conseille de commencer par un dessert au chocolat, après tout qui n’aime pas ça ?
 
Vous pensez surement au  « fondant au chocolat » ainsi qu’au « moelleux » et vous avez raison ce sont les desserts les plus courants.
Mais pourtant ce ne sont pas les plus faciles, une minute de cuisson de trop et votre fondant ne le sera plus.
Alors pour ne décevoir personne, tout en gardant un vrai goût de chocolat, je vous conseille vivement la tarte au chocolat !
  • 1 œuf
  • 30 cl de crème liquide
  • 250 grammes de chocolat (un peu plus d’une tablette)
  • 1 pâte sablée
  • 75 gr de sucre
Pour le budget de ce dessert, si l’on suppose que vous avez déjà du sucre et un œuf chez vous, il faudra compter entre 5 et 7 euros suivant les marques et le format du chocolat que vous achèterez. C’est le chocolat qui revient le plus cher mais ne vous inquiéter pas il en restera !
 
tarte.jpg
Mise en pratique !
  1. Commencez par préchauffer la pâte sablée pendant 10 minutes en la perçant au préalable avec une fourchette.
  2. Pendant ce temps, cassez les tablettes de chocolat en morceaux et portez la crème à ébullition. 
  3. Une fois la crème prête, enlevez-là du feu, ajoutez le chocolat en morceaux et mélangez.
  4. N’ayez pas peur le chocolat va facilement s’integrer et former une crème lisse.
  5. Une fois la préparation bien lisse vous pouvez ajouter l’œuf et le sucre, et le tour est joué.
  6. Il ne reste plus qu’à verser l’ensemble sur votre pâte sablée et mettre le tout au four pendant 20 minutes.
  7. Une fois cuite laissez la tarte refroidir 1 heure et ce sera parfait.
  8. Pour ceux qui le souhaitent, il est possible de rajouter de la noix de coco en sachet.

Bonne dégustation les filles !!!

 

test.jpg

Article rédigé par, notre tombeur, Hugo Charpeine, étudiant à l'ISEG Bordeaux.

 

agoracampus.jpg

Agora Campus est un site internet qui se donne pour mission de recueillir l'expérience et le témoignage des étudiants sur leurs études, leur université ou leur école. Qui, mieux qu'un étudiant, peut informer les autres étudiants, les lycéens et les parents sur la réalité des études supérieures ?

Ce site a pour objectif d'être le premier site collaboratif étudiant. Le partage d'informations, la 

Melanie.klein.jpg

recommandation par les pairs, l'échange direct, autant d'éléments qui contribueront à mettre pour la première fois l'étudiant au coeur du système. 

Nous tenions à les remercier, car intéressés par notre démarche et notre site, ils ont décidé de nous soutenir en écrivant un article sur nous au sein de leur blog.

 Merci !

Envie de voyage ?… Nous vous offrons un aller-retour Bordeaux-Bali en une bouchée !

… Profil du gagnant idéal : étudiant overbooké qui a laissé la monotonie envahir son quotidien « lunch-boxiste »… client fidèle du jambon-beurre, ou du thon-mayo, il mange son sandwich pour calmer l’estomac qui crie « Coucou ! Je suis là ! »…il a perdu toute notion de plaisir gustatif et sa pause déjeuner ne lui fait pas oublier l’espace d’un instant qu’il reste encore tout l’après-midi à tenir !
 
Alors si toi, ô lecteur, tu te reconnais dans ces quelques lignes, dis « bye-bye » à la monotonie, et direction Bali le temps d’un sandwich sous les cocotiers…
 
« In live from Bali » sandwich
 
DSCN6089.jpg
You need : 2 tranches de pain de mie, 1 mangue (ou à défaut un ananas victoria, celui qui est tout petit !), un pot de ricotta Galbani (au rayon mozzarella, mascarpone), du basilic (en petite boîte super pratique au rayon surgelés), un peu de curry, un peu de piment, une tranche de jambon de Bayonne (au rayon charcuterie à la coupe de votre GMS, cela vous reviendra moins cher de l’acheter à l’unité !), et du comté râpé.
 
Mélangez 2 grosses cuillères de ricotta avec du basilic, du sel, du poivre, du curry et du piment, tartinez une tranche de pain de mie avec la moitié de ce mélange. Epluchez la mangue et taillez quelques fines lamelles que vous disposerez sur la ricotta. Coupez ensuite la tranche de jambon de Bayonne en fines lamelles et disposez-les sur la mangue. Saupoudrez ensuite de basilic, de curry, et de comté râpé. Tartinez la 2ème tranche de pain de mie du reste de ricotta et recouvrez-en l’autre tranche. Le petit plus de ce sandwich : il se mange chaud ou froid, juste quelques minutes dans le micro-ondes c’est un régal !
 
Et pour le reste de la mangue, coupez la chair en morceaux et mettez-les dans un tupperware fermé, elle se conservera très bien quelques jours au frigo. Personnellement, je vous conseille une petite "tuerie" : mettre les morceaux dans une papillote d’aluminium avec quelques morceaux de chocolat et des morceaux de spéculoos ! Vous enfournez tout ça quelques minutes à four chaud, et je vous garantis que le résultat est merveilleux ! Et ça fonctionne aussi avec l’ananas !
 
Voila… Nous espérons que vous avez effectué un agréable voyage en notre compagnie et restons à votre disposition au cas vous seriez devenus addicted aux voyages culinaires !
 
See you soon !
 
 
Ophelie.klein.jpg
 
 

 

 
 
Article rédigé par Ophélie Yvon, étudiante à l'ISEG Bordeaux. 

Nos Partenaires

> Retrouvez tous nos partenaires

L'équipe

Maxime DUBOS
Maxime
DUBOS
Mathilde COULON
Mathilde
COULON
Dimitri MAZURIER
Dimitri
MAZURIER
Jérémie ROBERRINI
Jérémie
ROBERRINI
Luca ABADIE
Luca
ABADIE
Guénaëlle de BEAUREGARD
Guénaëlle
de BEAUREGARD
Ophélie Yvon
Ophélie
YVON
Victor VERRIERE
Victor
VERRIÈRE

Et pendant ce temps…

Studyvores sur Facebook
Rejoignez-nous !

Rejoignez-nous sur Facebook

Retrouvez l'actualité
Studyvores sur Twitter

Retrouvez-nous sur Twitter