Archives novembre 2013

Ce que je vous propose aujourd'hui, c'est de préférer les nouilles à la pizza. Mais attention, pas n'importe lesquelles. Ce midi, direction « Wok Way » au 12, rue Paul-Louis-Lande à Bordeaux (arrêt de tram B, Musée d'Aquitaine). 

Bingfu, jeune cuisinier chinois, travaille en vitrine sur la rue et propose de délicieux plats pour des prix raisonnables. Le spectacle est malin, car il donne envie de rentrer et de découvrir ce qui se prépare sans attendre...

Une fois à l'intérieur, on se rend compte que cuisiner des pâtes n'a jamais été aussi difficile. Mais heureusement, le chef s'en charge pour nous. Bingfu est un véritable prestidigitateur capable de fabriquer les pâtes « lamians ». Ces dernières sont étirées à la main et rendues élastiques grâce à un exercice très physique réalisé par le talentueux chef.



La magie ne s'arrête pas là. En effet, lorsque vous consultez l'intégralité de la carte (variée), vous vous apercevez que pour seulement 11€, vous pourrez profiter d'un menu.

photo(1).JPGPour moi ça sera raviolis aux petits légumes et aux émincés de poulet en entrée et bien sûr, les célèbres nouilles en plat principal ! Juste le temps de prendre une rapide photo et mon assiette se vide en un rien de temps. Bon d'accord, je dois avouer que si la serveuse ne m'avait pas prêté une fourchette, j'aurais été beaucoup moins rapide, mais quel bonheur quand le personnel est agréable !

Dommage que ma faim soit désormais comblée, car la carte me fait encore sérieusement du pied... Soupes parfumées, wondon croustillant, nouilles poulet croustillant, bonbon de porc à l'ananas et même des desserts maison...

Oh mais je ne vous ai pas dit ?! Wok Way livre également ses chinoiseries à domicile et est même ouvert le dimanche !
Ce soir c'est décidé, je range définitivement mes soupes en briques !
Je vous dis à très vite et en attendant, buvez du petit lait !


Miniature de l'image pour 2.Mathide.coulon.sign.jpgMathilde Coulon - Etudiante de 4e année ISEG Marketing & Communication School Bordeaux


Guenaelle.de.Beauregard.jpgSalut les jeunes !
Je me présente en quelques mots (narcissique ? jamais !).
Je m'appelle Guénaëlle de Beauregard (oui oui..) et je suis actuellement en troisième année à l'ISEG Marketing & Communication School Bordeaux.
J'ai souhaité intégrer cette fine épique car la nourriture et moi c'est une grande histoire d'amour !
Pourtant quand on me voit comme ça, toute fine, on se demande comment je peux aimer me nourrir... eh bien tout simplement car ce que je mange est bon pour la santé !
Se nourrir correctement ne veut pas dire manger 1 feuille de salade par repas ou 1 soupe et au lit ! J'aime cuisiner pour mes amis, ma famille et bientôt peut être pour mon prince charmant !
J'aimé écrire et transmettre ma passion pour la cuisine et les bons aliments et puis rien ne vaut la tarte aux épinards de sa grand-mère ou la bonne soupe maison de sa gentille maman préparé avec amour les dimanches de grand froid !
Si vous aimez les bonnes petites tartes fait-maison ou les soupes bien que légères mais très appétissantes, venez me voir ! J'ai un carnet truffé de bonnes recettes qui vont faire frémir vos papilles !
De plus, en grande fan de bon vin, je saurais vous faire apprécier un bon met avec un bon vin ! Que demander de plus ?
A bientôt !

Magret.aux.ravioles.jpgAujourd'hui je vous présente une recette landais délicieuse et peu coûteuse : le magret de canard au poivre accompagné de ses raviolis au chèvre parfumés au miel (au rayon traîteur) ou sinon les ravioles au chèvre à poêler de la marque St.Jean).

Fiche technique :
Niveaux de difficulté : 1/5
Temps de cuisson 6 minutes ! Coût de l'opération 10 euros.
Cette préparation salit 2 plats.

Ingrédients et outils nécessaires :
1 magret ; des raviolis chèvre miel (marque le bonheur est dans le pot) ; une poêle ; une casserole ; une planche à découper ; couteaux ; sel, poivre.
Préparation :
Mettez de l'eau et du sel dans la casserole.
Lancer les fourneaux (commencer à chauffer l'eau et la poêle)
Prenez le magret et avec le couteau dessiner un quadrillage sur la face grasse.
Saler cette même face.
Lorsque l'eau bout :
Versez les ravioles dans la casserole.
Mettez à 5 minutes la minuterie de votre téléphone.
Poser le magret dans la poêle, face grâce vers le bas.
Attendez sagement que le téléphone sonne.
Le téléphone sonne :
Éteignez-le... :-)
Retourner le magret.
Egouttez les ravioles et servez-les.
Maintenant éteindre le magret, disposez-le sur la planche et découpez-le.
Vous pouvez maintenant saupoudrer les tranches de magret de sel et de poivre à votre guise !

Jeremy.signature.jpgJérémie Roberrini - Etudiant de 1re année ISEG Business & Finance School Bordeaux

Jeremy.roberini.mittel.jpgJe me présente : je suis Jérémie Roberrini, étudiant à l'ISEG Business & Finance School, et pour faire court, si on me dit « manger », je dis OUI.

Mais attention, aimer manger ne signifie pas manger n'importe quoi, bien au contraire, j'essaye toujours de tirer les plats vers le haut.

Question budget, en tant qu'étudiant c'est très limité, mais ça ne veut pas dire que l'on est obligé de manger n'importe quoi et bien souvent un plat cuisiné par vous est bien plus économique qu'un plat tout prêt « micro-ondable ». J'aime bien faire la cuisine, mais pour ne pas vous mentir, comme je n'aime pas faire la vaisselle, je choisis toujours le moyen le moins salissant. C'est pourquoi je partagerai avec vous des recettes simples à cuisiner, nécessisant le moins d'ustensiles et de vaisselle possible, pas trop gourmands en temps, économiques, et BONNES. Pour les sceptiques, sachez que C'EST POSSIBLE.

Et parce que manger c'est aussi voir, je donnerais une note de présentation lors des critiques que je ferais sur d'éventuels restos que l'on testera.

profil_MCoulon.jpgBien le bonjour, chers internautes !
« Je me présente, je m'appelle Henry et je voudrais bien réussir ma vie, être aiméééé ».
Voilà, ça c'est fait. Maintenant que nous avons tous l'air de Balavoine dans la tête et que la petite boutade est sortie, je peux (réellement) me présenter.
En fait, je m'appelle Mathilde Coulon et je suis étudiante en 4ème année à l'ISEG Marketing & Communication School Bordeaux. Je viens de l'Oise (au nord de Paris) et comme Henry, je voudrais bien réussir ma vie. Alors, entre autres projets, j'ai choisi de rejoindre celui des Studyvores !

Pourquoi j'ai poussé les portes de cette Food Academy ?
Elémentaire, mes chers internautes ! J'adore écrire de manière générale. Chansons, nouvelles et bientôt recettes, j'ai pris goût aux mots depuis quelques années déjà.
Du goût, j'en ai aussi pour la cuisine ! Mais attention, mettons les points sur les « i » (de « cuisine » bien sûr !) ; je ne cuisine pas. Enfin, si un peu car il faut bien manger autre chose que de la soupe en brique, mais rien qui ne fasse vraiment frémir les papilles.

Mon truc à moi c'est la dégustation et j'en suis presque devenue experte !
Quand j'étais petite, c'est-à-dire jusque mes vingt ans quoi... Je voulais devenir « testeur mystère » ou « goûteur ». Oui, un peu comme Obélix qui goûte cet énorme et soi-disant gâteau empoisonné devant Cléopatre. [NDLR : Astérix & Obélix : mission Cléopâtre].
Alors évidemment, je n'ai pas toutes les compétences des inspecteurs du Michelin, mais vous pouvez compter sur moi pour être la première à tester gustativement parlant, tout plein de plats et vous conseiller sur les meilleurs d'entre eux.
Je vous dis à très vite et en attendant, buvez du petit lait !

photo.maxime.mittel.jpgChers cuisiniers, blogueurs, bonjour !

Je me présente, Maxime Dubos, je suis en 2ème année à l'ISEG Business & Finance School Bordeaux. Je fais maintenant partie des Studyvores.
Je ne suis pas un cordon bleu, mais j'y travaille de plus en plus. J'apprécie la bonne cuisine et plus particulièrement les plats qui sortent de l'ordinaire.

Je suis originaire de Bayonne, donc du Pays Basque. Jambon, fromage font donc partie de ma vie depuis que je suis tout petit. Je n'ai pas de plats fétiche en tête, cependant les bons tapas du pays me font souvent craquer.

A très vite !

Studyvores-D-Mazurier.mittel.jpgVous aimez prendre l'apéro, vous retrouver entre amis autour d'un bon dîner, passer toute une soirée à table ?
On va bien s'entendre, vous et moi.
Je me présente, Dimitri Mazurier, en deuxième année à l'ISEG Marketing & Communication School, expatrié parisien dans cette belle ville bordelaise.

Ce que je préfère ? Le curry, le bœuf, le sanglier et le chocolat !

Durant toute la période que nous passerons ensemble, j'essayerai de vous faire découvrir mes petits plats, simples, rapides et efficaces, ainsi que de nouvelles bières de temps en temps, que vous ne trouverez que dans de rares magasins et bars.
A bientôt, les pieds sous la table, ou le coude sur le bar !

Lucas.Abbadie.Mittel.jpgJ'avoue, je n'avais jamais vraiment fait la cuisine avant d'endosser le profil étudiant.
Je m'appelle Luca Abadie et je suis en 2e année de l'ISEG Business & Finance School Bordeaux.

Malgré mon manque flagrant d'expérience dans le domaine culinaire, j'ai toujours été habitué, et je ne pense pas être le seul, à la bonne cuisine de ma maman. 
Mes parents m'ont toujours permis d'écumer des restaurants à travers toute la France afin de toucher aux divers styles de nos grands chefs gastronomiques.

Ainsi, je suis ravi d'intégrer l'association des Studyvores afin de partager avec vous mon amour pour le # bienmanger et les nombreuses adresses que nous offre notre si belle ville qu'est Bordeaux.

A très bientôt !

Nos Partenaires

> Retrouvez tous nos partenaires

L'équipe

Maxime DUBOS
Maxime
DUBOS
Mathilde COULON
Mathilde
COULON
Dimitri MAZURIER
Dimitri
MAZURIER
Jérémie ROBERRINI
Jérémie
ROBERRINI
Luca ABADIE
Luca
ABADIE
Guénaëlle de BEAUREGARD
Guénaëlle
de BEAUREGARD
Ophélie Yvon
Ophélie
YVON
Victor VERRIERE
Victor
VERRIÈRE

Et pendant ce temps…

Studyvores sur Facebook
Rejoignez-nous !

Rejoignez-nous sur Facebook

Retrouvez l'actualité
Studyvores sur Twitter

Retrouvez-nous sur Twitter