Récemment dans la catégorie Adresses gourmandes

Vous sentez revenir en vous un sentiment de nostalgie ?

Le boucher c'est le restaurant qu'il vous faut,un cadre rustique et tamisé digne d'un endroit romantique pour un diner aux chandelles, il est situé aux chartons à 400 mètres de l'arrêt de tram.

J'ai pu profiter totalement de cette ambiance pour passer des moments entre amis ou amoureux. Un magret de canard au foie gras c'est une des spécialités du chef , en effet si vous êtes amateur de griades quel qu'elles soient, ce lieu sera parfait pour vous: entrecôte , magret , côtes d'agneau... Tout y est pour vous faire passé un pur moment de dégustation.

images-2.jpeg

Certes il ne faut mieux pas être pressé mais lorsque l'on se déplace dans se genre de restaurants ce n'est pas souvent le cas , néanmoins le cadre décrit une ambiance chaleureuse au coin du feu vous fera perdre la notion du temps pour profiter pleinement de votre diner .

Enfin Les prix varies de 20-40 € mais si vous croyez que 8€ pour un dessert ou pour un pain perdu vous semble excessivement cher ,attendez de voir ce qu'il vous apporterons ,pour ma part un dessert pour deux à suffit car ils sont biens conséquents mais aussi très bon : petite glace et chocolat fondu sur les tranches de pain !

Pour conclure, un restaurant typiquement bordelais avec un large choix de vins.

images.jpeg

Le cadre de ce restaurant, vous fait réver ? n'hésitez plus :

Pour les joindres :

05 57 87 20 58 35 ,

Rue Borie - 33000 Bordeaux

Bordeaux, Jonathan Larpe Étudiant à l'ISEG business and finance shool

Chers internautes, que diriez-vous de faire une pause hors du temps ? De voyager à travers les époques en restant en plein centre de Bordeaux. De découvrir des trésors cachés et de vous laisser enivrer par les parfums d'une cuisine traditionnelle...
Si l'expérience vous tente, je vous propose d'entrer dans un petit bistrot, de traverser un couloir de brocante pour accéder à la salle de restaurant. La décoration y est neuve avec un mobilier venu pourtant, d'époques lointaines. L'endroit est atypique, mais on y est bien.

Saint.Michel.Brasserie.jpg

Il fait bon déjeuner dans cette Brasserie au pied de la flèche Saint-Michel, que vous soyez adepte de ses banquettes rouge-bordeaux, ou de sa terrasse ensoleillée.
A sa table, on y déguste des plats régionaux, revisités par une équipe souriante et sympathique. Les menus sont bien pensés pour nos porte-monnaies frileux et nous permettent de nous remplir la panse pour 11€90 (entrée du jour, plat du jour et dessert du jour, uniquement le midi).
Outre les plats à la carte qui aguichent mon œil affamé, mon cœur balance surtout pour le Menu du Passage à 17€90. Certes, le prix est plus élevé, mais lorsqu'on souhaite se faire plaisir, il reste tout à fait abordable.
Assiette de Saumon Fumé Maison, Salade de gésiers de Canard Confits, ou encore Tattin de Canard aux Cèpes sont autant de saveurs que ce menu nous permet de savourer.

Saint.Michel.Brasserie.plat.jpg

Comme j'aime bien vous garder des surprises, je vais vous dévoiler la petite particularité de cette brasserie...
Je vous parlais plus haut de trésors, de mobilier d'époque et de découvertes ; vous vous souvenez ? C'est parce que le deuxième étage de cette bâtisse, qui autrefois était une mûrisserie de banane, cache une brocante où se croisent chineurs et amateurs de perles rares.
Parfait pour déambuler après manger et entamer la digestion !

Venez sans hésiter à La Brasserie Le Passage Saint Michel, qui vous accueille de 12h à 14h30 et le soir, de 19h30 à 23h.
Petit bon plan de dernière minute : je vous invite à suivre leur page Facebook car, ils offrent de temps en temps des bons pour un Menu du Passage GRATUIT (17€90).

En attendant de chiner après une bonne assiette de tapas, buvez du petit lait !

Facebook : Brasserie le Passage St Michel
Accès Tram C - arrêt St Micehl / 15 Place Canteloup à Bordeaux Centre.

Miniature de l'image pour 2.Mathide.coulon.sign.jpgMathilde Coulon - Etudiante de 4e année ISEG Marketing & Communication School Bordeaux


Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous, mais de mon côté, je profite de quelques jours de vacances pour chercher un stage et passer des entretiens, me ressourcer un peu.

J'entends par là, faire le plein de (douces) calories pour passer sereinement l'hiver et les examens. C'est au cours de mes déambulations que je suis passée devant La Mandarine.

Situé à côté du cinéma UGC de la place Gambetta à Bordeaux, La Mandarine se révèle être une petite crêperie pleine de bonnes surprises.
Il suffit de passer la porte pour se rendre compte que crêpes & galettes en tout genre, sont cuisinés sous nos yeux affamés.
Le personnel est très accueillant même lorsque la salle est bondée, ce qui arrive souvent ! Le service est assez rapide, même si le soir, les menus sont servis en priorité par rapport à ceux venus juste pour déguster une crêpe dessert.
Autre bonne nouvelle, le midi vous pourrez profiter d'un menu complet pour seulement 8.00€, comprenant une salade, une galette et une crêpe sucrée !

creperiemandarine.JPG


Chantilly sur la crêpe ; l'établissement propose un menu spécial avec le ticket de cinéma, puisqu'il est dans la rue d'à côté. De quoi s'occuper l'estomac avant de se faire une toile !

L'ambiance du restaurant est traditionnelle et le décor est assez classique. La salle est plutôt petite mais la crêperie dispose également d'une terrasse que je m'empresserai de venir tester quand les beaux jours seront là. En effet, la petite ruelle piétonne, présage une certaine tranquillité pas désagréable...

J'allais oublier le meilleur ; la carte bien sûr ! Très variée, elle fera frémir vos papilles sans faire fondre votre porte monnaie.
Alors, vous êtes plutôt Galette Bergère (tomates confites, chèvre, jambon de pays, huile d'olive aux herbes de Provence) ou Crêpe Tatin (pommes caramélisées, glace vanille caramel) ?
Retrouvez plus d'infos sur la Mandarine en cliquant ici.

En attendant de déboucher le cidre, buvez du petit lait !

Miniature de l'image pour 2.Mathide.coulon.sign.jpgMathilde Coulon - Etudiante de 4e année ISEG Marketing & Communication School Bordeaux

 

La-Cantine1.jpgUn samedi pluvieux, nous avions décidé une amie et moi de franchir les portes de ce petit restaurant, déniché sur mon site de bons plans. 

Son nom « À la Cantine » vous rappellera surement les déjeuners passés sur les bancs de l'école entre deux matières avec tous vos copains !
Certes, l'endroit nous ramène en enfance mais les mets quant à eux, sont un vrai régal !
Nous souhaitions commander un plat avec mon amie (hors menu) et l'attente ne fut pas longue (alors que le lieu était bien rempli !)

Pavé de saumon poêlé pour moi et purée maison tandis que mon amie préféra le hachis parmentier de confit de canard.
Pour avoir goûté les deux, je peux vous assurer que le lieu en vaut la chandelle !

Un petit aperçu de ce superbe restaurant, qui, je vous assure, mérite un applaudissement !

La.cantine.2.jpg

Le lieu :

110, rue Notre Dame 33000 Bordeaux
Tram C : Place Paul Doumer
Tram B : CAPC (musée d'art contemporain)

Les + : La rapidité du service, le goût des plats, l'amabilité du serveur.
Les - : Bruyant donc ne pas y aller en famille ou en couple, isolé dans la rue.

6.Guenaelle.de.Beauregard.sign.jpgGuénaëlle de Beauregard - Etudiante de 3e année ISEG Marketing & Communication School Bordeaux

Vacher.burger.mittel.jpgVous cherchez un bon burger ? Le Vacher Burger, au 38, Cours Portal, ouvert de 11 heures 45 à 14 heures 30 et de 18 heures 45 à 22 heures 30, est fait pour vous ! 

Ici, tout est frais, le pain, la viande, les condiments... Et les frites sont faites maison !

Pour un tarif tout à fait acceptable (8.50€ le burger, 10€ la formule avec boisson, 7.50€ sur présentation d'une carte étudiant) vous pourrez vous régaler sur place, à emporter ou en livraison avec tout type de burgers, et pourquoi pas repartir avec un dessert maison.
J'ai goûté pour vous « Le Marcel », avec son steack de beauf, bacon grillé, cornichons, cheddar, oignons, salade, et sa sauce barbecue maison, encore. Un régal !
Et pour les fans d'Homer Simpson, pensez à prendre votre Duff à 3.70€ !

 

 

3.Dimitri.Mazurier.sign.jpgDimitri Mazurier - Etudiant en 2e année ISEG Marketing & Communication School Bordeaux

Chers internautes, je suis porteuse d'une (bonne) nouvelle qui va ravir vos papilles...
Avant de poursuivre votre lecture, je me dois de demander : avez-vous envie de manger gratuitement au restaurant ?

Si vous venez de répondre « oui » à la question précédente, bravo ! Vous devenez un potentiel participant au Grand Jeu Anniversaire de la Brasserie le Palatium à Bordeaux.

Le Palatium c'est quoi ?
C'est l'histoire d'un vieux bistrot bordelais, où les conversations s'entremêlent et où les verres s'entrechoquent. Un bistrot qui renaît de ses cendres après un incendie accidentel début 2012 et qui ouvre de nouveau les portes d'un établissement fidèle au souvenir des habitués.

Palatium.exterieur.jpg
C'est une petite, mais sympathique brasserie, qui sert des magrets de canard, des carpaccios de bœuf, des pala burger et même des camembert rôtis, le tout accompagné de frites maison (à volonté), s'il vous plait !
Les mets sont à des prix délicieusement abordables et servi plutôt rapidement.

Vous vous en doutez, je suis allée faire un tour sur leurs banquettes molletonnées et pour tout vous dire, j'ai déjà prévu d'y retourner, notamment pour goûter ce fameux et tout nouveau burger de foie gras du week-end...
Cerise sur le gâteau, des petits flyers vintage déposés sur le comptoir, annoncent le lancement d'un Jeu Anniversaire pour les 100 ans du restaurant.

Magret.Palatium.jpg
Je vous invite donc à venir découvrir ou redécouvrir cet établissement, car il serait dommage de passer à côté de ce bon plan. Pour une photo originale prise au Pala et postée sur Instagram avec le hashtag  #instantpala, vous pouvez remporter jusqu'à 500€ de bons cadeaux pour venir manger gratos. Incroyable, mais vrai !
Pour plus de renseignements, n'hésitez (surtout) pas à cliquer ici ! Pour vous rendre au Palatium, prenez le Tram B, arrêt Musée d'Aquitaine ou prenez votre voiture et garez-vous au parking Victor Hugo à 500m du restaurant.

Bonne chance à tous et surtout, buvez du petit lait !


Miniature de l'image pour 2.Mathide.coulon.sign.jpgMathilde Coulon - Etudiante de 4e année ISEG Marketing & Communication School Bordeaux

 

D'ordinaire, le Père Noël a l'habitude de déposer ses cadeaux le 24 décembre à la tombée de la nuit. Mais cette année encore, les bordelais ont la chance de voir la fête commencer en avance.
Jusqu'au 29 décembre 2013 le Marché de Noël, organisé par la Ronde des Quartiers de Bordeaux, nous ouvre les portes de ses chalets aux allures de cavernes d'Ali-Baba.


Bijoux, réalisations d'artisans d'art, objets du monde entier et bien sûr, spécialités gourmandes attendent d'être découverts.
Il ne m'en fallait pas moins pour oser braver le froid ! Musique de Rambo en fond sonore, j'attrape écharpe, gants, manteau à (fausse) fourrure, bonnet et me voilà parée.

Je slalome entre poussettes, familles nombreuses, couples enlacés et j'arpente allée après allée, quand soudain, je l'aperçois : La Petite Cabane à Sucre de Québec, n'est-ce pas mignon ?
Elle sera définitivement mon coup de cœur de cette 19ème édition du Marché de Noël.
Comme tous les autres petits curieux, je suis accueillie par une femme souriante qui m'offre un de ses petits bâtonnets-sucettes au sirop d'érable.
En voilà une bonne surprise gustative ! C'est tout doux, tout nouveau et c'est bon.

photo 1.JPG

Le reste du chalet est tout aussi surprenant et me donne envie de prendre un aller simple pour le Canada. Dans les étalages, le sirop d'érable est décliné sous toutes ses formes et pour le plaisir de tous les palais ; tartinades, confiserie & biscuits, jus & breuvages... Tout est tentant !
En plus de cela, j'apprends que le sirop d'érable contient plus de minéraux et de vitamines que ses deux comparses, et de ce fait, est bon pour la santé.

photo 4 (2).JPG

C'est décidé, cet hiver l'érable sera au cœur de nos recettes gourmandes !
Je vous dis à très vite et en attendant, buvez du petit lait, tabernacle !

Retrouvez les "Infos pratiques" pour venir visiter le marché.


2.Mathide.coulon.sign.jpgMathilde Coulon - Etudiante de 4e année ISEG Marketing & Communication School Bordeaux

Ce que je vous propose aujourd'hui, c'est de préférer les nouilles à la pizza. Mais attention, pas n'importe lesquelles. Ce midi, direction « Wok Way » au 12, rue Paul-Louis-Lande à Bordeaux (arrêt de tram B, Musée d'Aquitaine). 

Bingfu, jeune cuisinier chinois, travaille en vitrine sur la rue et propose de délicieux plats pour des prix raisonnables. Le spectacle est malin, car il donne envie de rentrer et de découvrir ce qui se prépare sans attendre...

Une fois à l'intérieur, on se rend compte que cuisiner des pâtes n'a jamais été aussi difficile. Mais heureusement, le chef s'en charge pour nous. Bingfu est un véritable prestidigitateur capable de fabriquer les pâtes « lamians ». Ces dernières sont étirées à la main et rendues élastiques grâce à un exercice très physique réalisé par le talentueux chef.



La magie ne s'arrête pas là. En effet, lorsque vous consultez l'intégralité de la carte (variée), vous vous apercevez que pour seulement 11€, vous pourrez profiter d'un menu.

photo(1).JPGPour moi ça sera raviolis aux petits légumes et aux émincés de poulet en entrée et bien sûr, les célèbres nouilles en plat principal ! Juste le temps de prendre une rapide photo et mon assiette se vide en un rien de temps. Bon d'accord, je dois avouer que si la serveuse ne m'avait pas prêté une fourchette, j'aurais été beaucoup moins rapide, mais quel bonheur quand le personnel est agréable !

Dommage que ma faim soit désormais comblée, car la carte me fait encore sérieusement du pied... Soupes parfumées, wondon croustillant, nouilles poulet croustillant, bonbon de porc à l'ananas et même des desserts maison...

Oh mais je ne vous ai pas dit ?! Wok Way livre également ses chinoiseries à domicile et est même ouvert le dimanche !
Ce soir c'est décidé, je range définitivement mes soupes en briques !
Je vous dis à très vite et en attendant, buvez du petit lait !


Miniature de l'image pour 2.Mathide.coulon.sign.jpgMathilde Coulon - Etudiante de 4e année ISEG Marketing & Communication School Bordeaux


co.lunching.JPGSi vous en avez marre de manger seul pendant la pause de midi (chose qui peut parfois arriver) mais surtout de manger mal, alors le co-lunching peut vous aider à rectifier le tir.

Sonia Zannad, qui travaille en free-lance a décidé, il y a peu, de créer sur Facebook (encore ce bon vieux site) un groupe permettant de rencontrer d’autres personnes dans la même situation que vous.

Ainsi, une fois adhérant du groupe "Colunching" vous pouvez proposer votre sympathique compagnie à d’autres coluncheurs pour un déjeuner dans un bon petit resto.

L’idée a déjà séduit beaucoup de personnes, car cela permet de faire de nouvelles connaissances autour d’une bonne assiette (pas une masse de gens non plus car les repas sont limitées en nombre d’invités).

co.lunching2.JPGCependant, vous l’aurez compris, le concept n’est pas totalement adapté aux vies étudiantes car le temps nous est compté pour déjeuner.

Mais, le colunching étudiant, voilà une idée à creuser !!

La bonne nouvelle cependant c’est que le colunching (à la base destiné aux Parisien) s’est désormais introduit à Bordeaux !

Voici tout les liens nécessaires pour organiser un bon colunching :

-    Colunching Bordeaux : rejoindre le groupe Facebook
-    Colunching Paris : rejoindre le groupe Facebook
-    Site officiel : http://colunching.com/

Remi-LE MASSON.jpgArticle rédigé par Rémi Le Masson - Etudiant en 2e année ISEG Marketing & Communication School

 

Zoom sur la grande tendance du moment : La box mania !

Ces trois dernières années, on a pu assister à l’explosion du phénomène BOX . On en trouve à toutes "les sauces" et son prix se situe en moyenne aux alentours de 6 euros. Elles permettent de pouvoir déjeuner rapidement et de profiter d’un repas chaud même lorsqu'on est pressé. On ne présente plus les pionniers dans ce domaine : Mezzo di Pasta qui proposent plusieurs formules et différentes recettes de pâtes à emporter ou à consommer sur place.

Beaucoup d’autres enseignes ont par la suite adopté le concept et aujourd’hui les "Pasta Box"sont incontournables et arrivent même dans les rayons des supermarchés. Si elles étaient au début une alternative sympa au traditionnel sandwich, la qualité du produit est devenue de plus en plus aléatoire. Victime de son succès, elle a perdu en goût et est devenue très industrielle. Ma dernière expérience chez Mezzo di Pasta s’est traduite par un état de tristesse devant la sécheresse des pâtes ! J’étais donc fâchée avec la BOX MANIA !

Box1.maroc.in.jpgEt puis voilà… bonne surprise ! Depuis trois semaines, une nouvelle enseigne a retenu mon attention sur le chemin du retour de l’école. Il est 19h30, je rentre des cours et je décide de tester ! La Maroc’in Box,  au 33, rue des Augustins, à deux pas de la rue Sainte Catherine à Bordeaux. 
Au menu : Couscous maison ! Et derrière le comptoir, vous êtes accueillis par Clément et Mohamed, les deux jeunes hommes à l’origine du projet.

Plusieurs formules sont proposées :
Végétarien
1 viande : boulettes, merguez ou poulet
Le traditionnel : couscous mouton
3 viandes : le couscous royal

Le tout accompagné d’une sauce traditionnelle ou sucrée/salée oignons et raisins parfumés à la cannelle.
Disponibles en trois tailles au choix : S à 3,10 euros M à 4,50 euros et  L à 7,90 euros selon la taille et la recette.

Je décide de me laisser tenter par le couscous royal. Après un sourire et un « au revoir et à bientôt Mademoiselle » plutôt chaleureux, je rentre chez moi et me mets à table !

Box2.mittel.jpgOu pour être honnête, dans mon canapé  ! Et là…bonne surprise ! La semoule est légère et les légumes fondants. C’est franchement bon et comme à la maison ! Un quart d’heure plus tard la dernière bouchée sonne la fin d’un moment de plaisir qui l’espace d’un instant m’a fait voyager au-delà de la Méditerranée…

Serais-je réconciliée avec la BOX attitude ? Possible… mais pas n’importe laquelle !

Toutes mes félicitations et tous mes encouragements à Mohamed et Clément qui ont su saisir l’opportunité de la tendance des Box tout en gardant les valeurs de la cuisine maison. Mohamed perpétue la recette familiale et c’est tant mieux ! Surtout quand on sait que le couscous est le plat préféré des français !
Incroyable ! Ils se lancent dans une jolie aventure sur fonds d’amitié. A mon avis, ce joyeux duo n’a pas fini de me voir pointer le bout de mon nez aux alentours de 19h30 le mercredi soir !!!

Et le petit plus pour ceux qui viendront de la part de l’équipe des Studyvoresun thé à la menthe vous sera gentiment offert !!!


Aurelie-BLOUDEAU.JPG
News rédigée par Aurélie Bloudeau, étudiante de l'ISEG Group Campus de Bordeaux


Nos Partenaires

> Retrouvez tous nos partenaires

L'équipe

Maxime DUBOS
Maxime
DUBOS
Mathilde COULON
Mathilde
COULON
Dimitri MAZURIER
Dimitri
MAZURIER
Jérémie ROBERRINI
Jérémie
ROBERRINI
Luca ABADIE
Luca
ABADIE
Guénaëlle de BEAUREGARD
Guénaëlle
de BEAUREGARD
Ophélie Yvon
Ophélie
YVON
Victor VERRIERE
Victor
VERRIÈRE

Et pendant ce temps…

Studyvores sur Facebook
Rejoignez-nous !

Rejoignez-nous sur Facebook

Retrouvez l'actualité
Studyvores sur Twitter

Retrouvez-nous sur Twitter