Conseils pratiques

Segolene.lefevre.250.jpgLes conseils de Ségolène Lefèvre, Historienne de l'alimentation et Intervénante à l'ISEG Bordeaux.

1. Manger saisonnier et local
Une règle d’or pour choisir ses aliments, et en particulier des fruits et des légumes, est de manger des produits de saison. Car les fruits et légumes ont un temps de croissance bien déterminé et doivent prendre le temps de pousser pour donner le meilleur d’eux-mêmes.

A chaque saison sont associés des variétés qui sont alors parfaitement mûres et bonnes à être mangés.

pomme.study.jpgEn automne, ce sont les pommes, les poires, les raisins, les châtaignes, les noix et les noisettes, tous les choux, les potirons, potimarrons, citrouilles et autres cucurbitacées, les carottes, les poireaux, les légumes oubliés : topinambour, rutabagas, cerfeuil tubéreux, radis noir etc.

Profitez-en car les légumes de saison sont toujours moins chers car abondants.

Cette règle est également vrai pour les fromages fermiers au lait cru, certains fromages sont meilleurs au printemps, d’autres à la fin de l’été. Concernant les poissons, c’est la même chose. La pêche est interdite ou pas recommandée durant la période de ponte et de reproduction. Logique, si l’on veut permettre aux poissons de se reproduire, malgré cela certains espèces sont en voie de disparition, évitez de les consommer.

potiron.jpgPour connaitre les périodes favorables à vos achats :
http://segolene.ampelogos.com/texts/calendrier

Et puis, privilégiez les variétés locales, c’est un geste durable et citoyen, vous favorisez les productions et les emplois de votre région et l’impact carbone est moins important puisque les trajets de livraison sont moins longs. Au niveau de la qualité, cela se ressent également, car les fruits et légumes ont davantage de chance d’être cueillis mûrs. Il se passe moins de temps entre le moment où ils sont cueillis et le moment où vous les dégusterez.


dinner.party.jpg2. Diner party pour Food Académiciens
L’idée d’inviter plusieurs amis dans votre studio et de préparer un dîner dans votre cuisine de poche vous rebute. Vous êtes aussi un peu apeuré par le budget toujours un peu plus important quand on met les petits plats dans les grands. Il existe une solution : le diner party.

C’est quoi ? C’est très simple. Chaque invité apporte un plat.
Cela a plusieurs avantages :
- premièrement de ne pas être débordé par le temps;
- deuxièmement, de ne pas être envahi par les plats et la vaisselle dans un espace réduit;
- troisièmement de découvrir la cuisine des autres et d’échanger des recettes, celles des régions d’où l’on vient et les essais de recettes tendances.

Une transmission et échanges des goûts très intéressante. Certains sont plus experts en réalisation de desserts, d’autres imaginatifs dans l’invention de tapas et d’entrées originales et d‘autres encore ont envie de vous cuisiner la blanquette de maman.

Un petit conseil, évitez de transporter des plats qui risquent de se renverser durant le transport. Mais vous pouvez terminer la réalisation d’un plat chez votre amphitryon, ce qui permet des échanges passionnants autour des casseroles.

Bon appétit !

marche1.jpg3. Soyez fidèles à vos commerçants et fréquentez les marchés.
Contrairement à une idée réçue, faire ses courses dans les GMS n’est pas vraiment économique surtout lorsqu'on est seul ou deux..
Il est impossible d’y acheter des produits autrement qu’en quantité, tout étant préalablement emballé et conçu pour des familles de 4 personnes. Si vous êtes 1 ou 2, vous êtes condamnés à manger plusieurs jours de suite la même chose.
Les produits frais provenant d’une même centrale d’achat font des kilomètres et sont en général plus chers que dans les commerces de détail.

marche.jambon.jpgN’hésitez pas à pousser la porte des bouchers, marchands des 4 saisons, charcutiers et poissonniers, vous y achèterez la quantité qui vous est nécessaire. Faites vous connaitre, dites que vous êtes étudiants, que vous aimez cuisiner, mettez en avant Studyvores, n’hésitez pas à
demander conseil. Retournez toujours chez le même s’il vous convient, il serait étonnant que vous ne soyez pas bien servi, au juste prix, et même qu’on vous fasse des prix ou des cadeaux.

Même politique sur les marchés. En y allant un peu tard, vous ferez des affaires car les marchands préfèrent baisser leur prix que de remballer leurs produits. N’hésitez pas à dire, « cela me plait bien, mais c’est un peu cher pour mon budget d’étudiant », à coup sûr le marchand fera un geste commercial.
Les jeunes qui cuisinent et aiment cuisiner sont rares, les vrais et bons commerçants les aiment et les aident bien souvent profitez-en !

Ségolène Lefèvre

Laisser un commentaire

Nos Partenaires

> Retrouvez tous nos partenaires

L'équipe

Maxime DUBOS
Maxime
DUBOS
Mathilde COULON
Mathilde
COULON
Dimitri MAZURIER
Dimitri
MAZURIER
Jérémie ROBERRINI
Jérémie
ROBERRINI
Luca ABADIE
Luca
ABADIE
Guénaëlle de BEAUREGARD
Guénaëlle
de BEAUREGARD
Ophélie Yvon
Ophélie
YVON
Victor VERRIERE
Victor
VERRIÈRE

Et pendant ce temps…

Studyvores sur Facebook
Rejoignez-nous !

Rejoignez-nous sur Facebook

Retrouvez l'actualité
Studyvores sur Twitter

Retrouvez-nous sur Twitter