Récemment dans la catégorie Fiesta

Quelle meilleure opportunité que celle offerte par la Saint-Valentin pour exprimer ses sentiments et ses envies lors s’un dîner en amoureux ?! Sachez que cette "news" vaut aussi pour tous les autres jours de l'année !!
 

En tant qu’étudiante en communication, laissez moi vous faire découvrir qu’il est possible de dire plein de choses grâce à une déco de table pleine de symboles et de sous-entendus !!  Les couleurs et les matières en disent long sur les sentiments et les désirs de l’hôte ou de l’hôtesse ! 

Les couleurs
Une table parée de rose aura de fortes connotations romantiques, et traduira un besoin de douceur… Le rose est en effet la couleur de la chaire et de la séduction … C’est la teinte d’un amour encore timide et peut être inavoué ! Alors s’il vous reste un message à faire passer à votre invité, n’hésitez pas à l’utiliser pour rendre la soirée glamour et digne d’un conte de fée ! …
 
Si vous choisissez le rouge, sachez que cela révélera votre côté passionné,  votre vigueur et votre optimisme quant à votre relation. Le rouge est la couleur du piment, de la pomme d’amour, et de l’amour tout court par excellence ! Elle dégagera de la chaleur et un effet stimulant voire excitant sur votre partenaire ! S’il n’y a plus de doutes pour vous et que l’aimez, n’hésitez pas à un abuser ! 
 
Mesdemoiselles, si vous préférez la sobriété et que vous n’êtes pas encore bien certaines de vos sentiments pour votre invité.  Misez sur le blanc, couleur de la pureté, de la fidélité  et de la chasteté ! Cette couleur saura traduire votre prudence et amènera votre partenaire à décupler son pouvoir de séduction ! 
 
ST.Valentin.Study.Mittel.jpg
Le violet : ce subtil mélange de rouge passionné refroidi par une touche de bleu exprime un besoin d’union, d’approbation. Vous surfez sur des sentiments mi-avoués, mi-refoulés et cherchez à vous rassurer dans le regard de votre partenaire ! Rien ne vous ferait plus plaisir que d’entendre de chaleureux compliments sur vos bons petits plats ! 
 
Les matières : 
Pour ce qui est des matières… Pensez au velours pour la nappe… Une matière chaleureuse et douce au toucher. Le feutre peut vous servir de set de table et vous permet de découper de gros cœurs. Vous pouvez vous les procurer à un prix raisonnable dans les magasins de tissu au mètre dans des coloris très variés.  Evitez le plastique pour les sets, souvent ils vieillissent mal et donnent un effet artificiel à la table. 
 
Petites astuces supplémentaires ! 
N’hésitez pas à cacher des petits mots sous les assiettes ou dans les verres ! Pensez à mettre en scène des friandises en forme de cœurs pour susciter la gourmandise de votre invité ! Pour le dessert, la fondue au chocolat offre des possibilités multiples et reste le dessert le plus sensuel et glamour de tous !!!!  
Encore et toujours : n’oubliez surtout pas les bougies !! 
Petite cassolettes en forme de cœur (pour que le message passe bien !! 2, 90 euros à Maisons du Monde ! 

Une fois encore, faites parler votre imagination !! 



Aurelie-BLOUDEAU.JPG
News rédigée par Aurélie Bloudeau, étudiante de l'ISEG Group Campus de Bordeaux

 

Photo-pleine-page.mittel.jpgEt oui !... quelle plus belle opportunité pour les Studyvores que celle des fêtes pour préparer de bon petits plats ! Pour ma part, Noël est un vrai moment de plaisir et le moyen de retrouver une âme d’enfant ! C’est donc tout naturellement que je souhaite vous faire partager la recette traditionnelle d’un bon repas de famille !
Cela vous permettra de refaire un repas de fête avec vos amis, d'autant qu'on assiste après le 24 décembre à une baisse des prix importante sur les différentes volailles. 

Il s'agit de la recette de la dinde de Noël accompagnée de pommes duchesses, poêlée de girolles et pleurotes et purée de cristophines.

La dinde

Choisir une belle dinde. La badigeonner généreusement d’huile d’olive saler et poivrer. Déposer quelques morceaux de beurre sur le dessus. La mettre dans le four à cuire une première fois pendant 1h30 à 180°. Attendre le début du repas pour relancer la dinde une seconde fois au four pendant 1h30. Arroser d’eau aussi souvent que cela s’avère nécessaire. Cela rendra la viande moelleuse et vous permettra d’obtenir une sauce. N'oubliez pas de la laisser reposer une quinzaine de minutes avant de la découper.

La purée de cristophines
Faire cuire les cristophines à l’anglaise dans de l’eau salée de la même façon que si vous faisiez cuire des pommes de terre. Une fois cuites, les retirer, les éplucher et les réduire en purée, ajouter la crème, saler, poivrer. Déposer la purée dans une verrine et ajouter quelques lardons allumettes sur le dessus.

La poêlée de champignons
Grâce à leur forme fine, les girolles sont idéales pour réaliser un jolie poêlée de champignons. Les pleurotes étant plus grosses ; il est recommandé de les émincer. L’idéal est de les faire suer dans une poêle une première fois afin de faire évaporer l’eau qu’ils contiennent. Une fois cette opération réalisée, réservez-les. Il suffira de les poêler au dernier moment pendant environ 20 min. Aouter la crème liquide et la ciboulette. Saler, poivrer.

Les pommes duchesses … trop faciles !!! Pour ceux qui ne sauraient pas les faire, voici un lien vers la recette sur le site de http://www.meilleurduchef.com/.


plat-noel2.Mittel.jpg

Dressez votre assiette à l’aide d’un cercle pour créer un joli rond avec votre poêlée de champignons. Ajouter la verrine de purée de cristophines et déposez les pommes duchesses. Quant au choix du morceau de la dinde, cela se feraselon les goûts de chacun !!! Perso, j’adore le montant de la cuisse que je trouve être un morceau particulièrement moelleux !

Christophine .JPGChristophine … Vous avez dit christophine ???
Il se peut que pour beaucoup d’étudiants ce légume soit inconnu à leur vocabulaire !... Voilà une petite explication à propos de ce mystérieux légume.
La christophine (françaises, Guyane), chayotte, chouchou (Réunion, Île Maurice), chouchoute (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française) ou encore mirliton en Haïti, est une plante vivace de la famille des cucurbitacées, cultivée sous climats chauds comme plante potagère pour son fruit comestible à maturité. Le terme désigne aussi le fruit qui est consommé comme légume.
Les fruits s'accommodent de la même manière que les courgettes, on les prépare aussi en gratin ou  farcies. On peut aussi les servir en salade, à partir de jeunes fruits, crus ou refroidis après une légère cuisson, et râpés. Ils font aussi d'excellentes soupes, crèmes et veloutés. A la Réunion, le chouchou ou chayotte était autrefois consommé essentiellement en crudité.
Je situerais le goût entre la courgette, le navet et le topinambour !!! Le mieux pour vous c’est de vous faire votre propre idée en goûtant !!
Je n’ai bien évidemment pas pu résister à l’envie de vous faire partager la déco de table que j’ai réalisée pour Noël ! Bougies, rubans, nappe blanche, paillettes et portes-noms : couleurs dorée et chocolat... Un vrai moment de magie !

Aurelie-BLOUDEAU.JPGA vous de juger !!

News rédigée par Aurélie Bloudeau, étudiante à l'ISEG Bordeaux

Cassolette de Saint-Jacques accompagnée de ses blinis au saumon.

Une entrée de fête c’est un peu plus d’investissement que d’ordinaire… Les Saints Jacques coûtent toujours un peu cher… mais c’est une fois dans l’année ! On économisera en janvier !!!
Le reste des ingrédients reste très abordable.

Ingrédients : (par personne)
3 blinis
Une boite de saumon à émietter
Citron
Moutarde à l’ancienne (une moderne fait aussi l’affaire ! ) mais bon… !
Tomates séchées
3 noix de St Jacques
Une courgette
Une carotte
70 grammes de girolles
De l’huile d’olive
10 cl de crème liquide

Pour relever le tout… : sel, poivre, coriandre !


ST.Jacques.aurelie.jpg

La cassolette :
Faire revenir à feu vif dans un filet d’huile d’olive les girolles ainsi que la courgette et la carotte préalablement coupées en tagliatelles à l’aide d’un économe. Saler, poivrer et ajouter la coriandre ciselée. Quand le mélange commence à dorer, incorporez-y la crème liquide.
Poêlez les St Jacques dans un filet d’huile d’olive trois minutes par face.
Dressez les St Jacques sur le lit de légumes dans une assiette calotte.

Les blinis de Saumon :
Mélanger le saumon émietté à la moutarde et au citron afin d’obtenir un mélange sous forme de rillettes. Ajouter un peu de crème épaisse si besoin. Tartinez les blinis avec le mélange obtenu et décorez d’une tomate séchée.

Pour le dressage…. Inspirez-vous de ma présentation et innovez à votre tour !
En présentant les blinis sous forme de hamburgers … pourquoi pas ! ou la cassolette sous forme de verrine…

Aurelie-BLOUDEAU.JPGTout est possible ! Une fois de plus… A vous de jouer !

News rédigée par Aurélie Bloudeau, étudiante à l'ISEG Bordeaux

Et voilà … un peu de ruban,  du papier irisé et le tour est joué…
Quelques trucs et astuces pour une table chic et pas chère…

•    Jouez l’originalité en créant de jolis nœuds avec de simples serviettes en papier que l’on plie en forme de papillon… nouez le tout avec un joli ruban de la couleur de votre choix….

•    Vos verres sont tout simples…. Customisez-les avec un galon de satin…


Table.Fetes.jpg
•    Agissez de la même façon avec les couverts que vous pouvez nouer l’un avec l’autre à l’aide du même ruban pour garder une unité de couleur et matière. Effet chic garanti !

•    Les bougies sont vos alliées un soir de fête… elles créent une ambiance chaleureuse et on en trouve à tous les prix… vous pouvez même miser sur des bougies parfumées pour une touche de subtilité.

•    Un chemin de table économique… réalisé avec une simple bande de papier (trouvé en rouleau dans les magasins de loisirs créatifs… Pour encore plus de créativité, vous pouvez même oser une bande de papier peint qui égaiera votre table. )

Assiettes de la gamme Classica à Maisons du monde
Assiette de présentation : 3,50 €
Assiette plate : 1,50 €
Assiette à gâteau : 1 € (que l’on peut aussi utiliser en support à bougies pour créer un rappel dans la déco…)

Pour le reste minimisez les frais ! Un joli drap peut facilement faire office de nappe et les chemins de table peuvent s’acheter en rouleau (3,50 € le rouleau que vous pourrez réutiliser par la suite).

Aurelie-BLOUDEAU.JPGAlors maintenant à vous de jouer !!!!

Présentation réalisée par Aurélie Bloudeau, étudiante à l'ISEG Bordeaux

charlotte c?t?.jpg

Ce joli dessert aurait été créé, dit-on, en l’honneur des formes généreuses de la reine Charlotte, épouse du roi Georges III. Cour d’Angleterre oblige, la charlotte est à l’origine une sorte de pudding fait de tranches de pain beurré et de purée de fruits.

Peu à peu, elle s’exporte en Europe pour être revisitée par tous les grands pâtissiers internationaux. Désormais, toute sorte de moules, de biscuits et de fruits se prêtent au jeu de la charlotte. De plus, on peut imbiber les biscuits de sirop, de café, de jus de fruits, d’alcool ou de liqueur et la composition de base se décline à l’infini : mousses, compotes, chantilly, glaces, sorbets, etc...

Et pour les étudiants, ce gâteau a deux atouts majeurs : il ne coûte pas cher et pas besoin de four pour le préparer ! Enfin presque. En l’occurrence, on se sert de celui des industriels qui nous fournissent les boudoirs, les langues de chat, les macarons...

Mais attention ! Pour déguster une charlotte, il faut être patient... eh oui, il faut attendre environ 6h avant de la démouler pour qu’elle soit bien fraiche et bien fondante. L’idéal est donc de la préparer le soir pour le lendemain midi et de ne pas craquer avant... Non, le somnambulisme ne sera pas une bonne excuse !!!

Charlotte aux abricots et parfum d’amandes

(pour 6 personnes) :

  • 24 boudoirs
  • 500g d’abricots au sirop ou frais selon la saison
  • 100g d’abricots secs
  • 5 petits suisses (250g)
  • 2 jaunes d’œufs
  • 35cl de crème liquide (pour les plus feignants : acheter de la crème chantilly toute faite)
  • 10cl de sirop d’orgeat
  • 4 cuillères à soupe de miel
  • 5 cuillères à soupe de sucre glace
  • ½ jus de citron
  • 6 feuilles de gélatine (12g) : rayon gâteaux
  • 100g d’amandes effilées grillées
  • Extrait d’amandes amères (facultatif)
  • 1 moule à charlotte (à défaut un moule à cake ou un saladier profond)

1.    

charlotte dessus.jpg

TTr

la g Tremper la gélatine dans de l’eau froide pendant une dizaine de minutes.

2.     Faire une purée avec 300g d’abricots, les petits suisses, les jaunes d’œufs, le miel et 1 cuillerée à café d’extrait d’amande.

3.     Faire dissoudre la gélatine dans le jus de citron et 2 cuillerées à soupe d’eau chaude. Mélanger à la purée d’abricots.

4.     Monter 20cl de crème en chantilly  avec 2 cuillères à soupe de sucre glace. Ajouter au mélange avec les abricots secs en dés et 50g d’amandes.

5.     Tapisser le fond et le tour du moule de biscuits imbibés de sirop d’orgeat dilué dans 4 cuillères à soupe d’eau (ou dans le sirop des abricots en conserve). Verser la crème au centre et poser une petite assiette sur le moule afin de bien enfoncer les boudoirs. Réfrigérer 6h.

6.     Démouler délicatement. Décorer avec les restes d’abricots, les amandes grillées et la chantilly.

Astuce pour griller les amandes, les remuer à sec sur feu doux dans une poêle.

D’autres fruits conviennent également : pêche, mangue, papaye, ananas. Le procédé est identique donc n’hésitez pas à varier selon les saisons et vos envies... !

 

Isabelle.klein.jpg

 

 
Article rédigé par Isabelle PENAS, étudiante à l'ISEG Bordeaux

 

chandeleureitel.png

Hello, comment allez vous ? Bah moi ça va je suis encore au soleil. Nous sommes en période de chandeleur si je ne me trompe pas !
 
Comme par hasard, ma grande amie Sherazade m’a livrée une nouvelle recette de crêpes : Les crêpes marocaines. Tant qu’à faire des crêpes, autant trouver une recette originale. Sans plus perdre de temps voici la recette :
 
Ingrédients :
  • 1 litre d'eau tiède presque chaude
  • 750 g de semoule fine et non pas extra fine,
  • 1 sachet sucre vanillé
  • 1 œuf
  • la moitié d'un cube de levure fraîche boulangère,
  • 1c. à café de sel,
Mettez le tout dans un mixer (la semoule en dernier). Mixez 1 minute, puis laissez reposer 15 minutes, (je déguste un bon petit thé marocain en attendant…lol)
 
Faire chauffer une poêle ; Déposez une petite louche secouez très légèrement la poêle et laissez cuire, jusqu'à ce que le bord se soulève un peu, enlevez avec une spatule et déposez sur un torchon propre qui recouvre une grille ; surtout ne cuire qu'une seule face, je me suis fait taper sur les doigts car j’avais commencé à retourner la crêpe ! (méchante Sherazade…lol)
 
Pour la sauce faites chauffer du miel et du beurre. Vous pouvez varier vos garnitures (confitures, Nutella,…)

Eitel.Klein.jpg

 

 Bonne Chandeleur…

Article rédigé par Eitel Mouelle, étudiant à l'ISEG Bordeaux. 

 

Nous voici en période de chandeleur et bien sur en tant qu’étudiants, nous adorons cette période pour nous faire des crêpes entre amis. Il est vrai qu’on n’attend pas ce moment-là pour s’en faire mais c’est toujours une bonne excuse pour tous se retrouver.
Bon j’avoue, cette recette est un peu facile et redondante mais nous allons lui rajouter un peu de piment !
 
crepeparty.png
Ingrédients :
  • 125 g de farine
  • 3 œufs
  • 2 cuillères à soupe d’huile
  • 50 g de beurre fondu
  • ¼ de cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à soupe de sucre semoule
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 3,5 dl de lait
1. Préparer la pâte à crêpe : dans un bol, mettez la farine, les œufs, le sel, l’huile, le beurre fondu, le sucre semoule, le sucre vanillé et le lait. Mélangez le tout jusqu’à obtenir une pâte homogène sans grumeaux. Laissez reposez la pâte pendant une heure.
2. Dans une poêle, disposer un noyau d’huile que vous étalez avec du papier absorbant. Versez la pâte dans une crêpière et laissez cuire.
Une fois la crêpe dorée saupoudrez-la de sucre et faites ainsi avec le reste de la pâte.
Astuces : Afin de relever votre pâte, vous pouvez rajouter une cuillère de Rhum brun ou blanc selon ce que vous avez dans votre réserve, de la fleur d’oranger ou des zestes d’orange, du sucre vanillé….
Lorsque vos crêpes sont faites, vient le moment de les agrémenter par des « gourmandises » que nous connaissons tous : Pâte à tartiner, confiture, miel, fruits, sauce au chocolat, chantilly… 
 
D’après Hugo, il existe un ingrédient à rajouter qui serait plus fort que la confiture et plus fort encore que la pâte à tartiner que nous connaissons tous, alors oubliez tous vos complexes et attention à vos papilles : pour une sensation de plaisir intense, rajouter des morceaux de « Toblérone » fondu dans vos crêpes et régalez-vous.
 
Alors à vos louches et faites sauter les crêpes !

Studyvore - 42.jpg

 
Articles rédigé par Camille Guérin, étudiante à l'ISEG Bordeaux.
 
 

pommescaramélisées.jpgLa recette que je vais partager aujourd’hui avec vous est une recette familiale, à un coût très abordable que vous pourrez par la suite agrémenter de compléments selon vos envies.

Les pommes au four sont un excellent moyen de manger un dessert équilibré donc adapté à toute la famille, et qui ne vous coûtera que quelques euros (moins de 5 euros).

Pour mener à bien ce dessert, il suffit de vous munir de 5 à 10 pommes, golden de préférence, pour faciliter la cuisson. Après les avoir bien lavées, il vous faudra ôter le trognon de la pomme sans la couper, puis  vous les piquerez avec une fourchette avant de les disposer dans un plat allant au four. Selon les goûts on ajoutera une légère pincée de cannelle au centre de la pomme.

Pour donner un goût de caramel, il est important de bien les saupoudrer de sucre et d’appliquer une cuillère de miel au cœur de la pomme, là où se trouvait le trognon.  Mettez votre plat au four à 220° pendant 45 minutes jusqu'à obtenir un dessert fondant et caramélisé.

Pour les plus gourmands vous pourrez servir ces pommes encore chaudes et accompagner ce dessert d’une boule de glace à la vanille ou de chantilly ou même de crème anglaise.

Bon appétit !! À bientôt.

Marion.klein.jpg
Article rédigé par Marion Plessiez, étudiante à l'ISEG Bordeaux.

chateaudecarmasac.jpg

Il existe une multitude de vins pour accompagner vos repas.
Et pour éviter que ce plaisir devienne un casse tête, je vous parle de mon coup de cœur du moment.
 
« Le château de Carmasac » est un vin rouge qui est issu de cépages reconnus à savoir Cabernet-Sauvignon et Merlot. 
 
Il fait partie des vins d’appellation Bordeaux Supérieur et il est élevé en fût de chêne. 
Si les détails techniques vous ennuient ou vous laissent de marbre passons au concret !
Voici trois bonnes raisons de choisir ce vin plutôt qu’un autre :
La première raison se trouve dans ses arômes. Une fois débouché un parfum léger, mais perceptible embaume la pièce. Ce qui est très agréable et donne tout de suite envie de le goûter, idéal pour engager vos amis dans une soirée arrosée, non je plaisante bien sûr ce vin est à déguster.
 
La deuxième bonne raison est son goût harmonieux. Bien sûr le goût est à l’appréciation de chacun mais celui-ci a la particularité de rester longtemps en bouche, c’est ainsi plus agréable de le savourer en même temps que votre repas.
 
On finit tous par être écœuré des bonnes choses (je vous laisse repenser à vos expériences en  ce qui concerne le chocolat ou tout simplement aux excès pendant les fêtes de fin d'année) et le problème du vin rouge c’est souvent ce goût acre qui s’imprègne dans la gorge et enlève parfois l’envie d’en reprendre. La troisième raison pour choisir un « château de Carmasac »  vous l’avez bien compris c’est sa sortie en bouche légère.
 
Vous trouverez ce vin dans les franchises comme chez Nicolas pour une somme inférieure à dix euros.
 
Il accompagne parfaitement le fromages et viandes rouges. Il doit être servi idéalement à 18 degrés, pour ceux qui connaissent la Normandie c’est à peu près la température de l’eau l’été ! 
 

Hugo-Charpeine.jpg

Article rédigé par Hugo Charpeine, étudiant à l'ISEG Bordeaux.

 

 

« Tu fais quoi pour Noël ? Je prends 2 kilos ! » [Anna Gavalda]

Amusante citation n’est-ce pas ? Je suis sûre qu’elle en fera sourire plus d’un...  C’est vrai, les fêtes de fin d’année sont  passées par là et c’était l’occasion de passer du bon temps avec sa famille et ses amis. Mais entre le foie gras, le champagne, le confit et la bûche de Noël, notre estomac ne sait plus où donner de la tête et on a vite fait de prendre quelques kilos... !
 
Alors mettez vous désormais au saumon fumé pour commencer vos repas de fête... Savoureux et plus léger que le foie gras, il permet de réaliser des entrées simples mais festives. En verrines ou plus traditionnellement sur des blinis maison, il donnera un peu de fraîcheur et de tonus à votre menu pour pouvoir tenir jusqu’au bout de la nuit !
 
Bon, bien sûr, il faut avoir un peu de courage pour préparer les blinis, mais ils sont tellement plus moelleux quand ils sont faits maisons que ça vaut le coup d’y consacrer vingt bonnes minutes ! Et pour monter les verrines, la patience est de rigueur, mais vos invités seront épatés ! Après vous n’avez plus qu’à les convaincre de faire la vaisselle... car les petits verres pourront être réutilisés pour les shooter ! 
 

DSC00085.jpg

Pour une vingtaine de blinis :
  • 150 g de farine 
  • 2 œufs
  • 10 g de levure (s’il n’y en a pas déjà dans la farine)
  • 20 cl de lait
  • Sel 
  • Beurre
  1. Mélanger la farine et la levure dans un saladier.
  2. Faire un puits avec la farine puis déposer au milieu le sel et les jaunes d’œufs.
  3. Bien mélanger et y ajoutant petit à petit le lait. Attention aux grumeaux !
  4. Laisser reposer une demi-heure.
  5. Monter les blancs en neige et les incorporer délicatement à la préparation.
  6. Cuire chaque blinis dans une petite poêle beurrée en versant juste un peu de pate.
Maintenant, pour préparer l’entrée, il faut 6 tranches de saumon fumé, 2 avocats bien mûrs et de la sauce tzatziki (sauce de crème fraiche au concombre). Tout d’abord, couper les avocats en petits dés et le saumon en fines lamelles. Etaler ensuite un peu de sauce tzatziki sur les blinis tiédis. Y déposer les dés d’avocat puis recouvrir avec une lamelle de saumon. 
 
Plus élégantes et très à la mode, les verrines seront plus rapides à préparer. Il suffit de napper le fond de vos verres avec de la sauce tzatziki, d’ajouter les dés d’avocat et les lamelles de saumon et de terminer par une petite touche de sauce sur le poisson. L’ordre est en réalité peut important, il s’agit principalement de faire attention à l’esthétique et de faire preuve d’un peu d’imagination !
Bien évidemment, ce plat sera un peu coûteux à cause du saumon fumé mais il ne faut pas oublier de se faire plaisir car Noël et le Nouvel an n’ont lieu... qu’une fois par an !

Isabelle.klein.jpg

 

 
Article rédigé par Isabelle PENAS, étudiante à l'ISEG Bordeaux.

Nos Partenaires

> Retrouvez tous nos partenaires

L'équipe

Maxime DUBOS
Maxime
DUBOS
Mathilde COULON
Mathilde
COULON
Dimitri MAZURIER
Dimitri
MAZURIER
Jérémie ROBERRINI
Jérémie
ROBERRINI
Luca ABADIE
Luca
ABADIE
Guénaëlle de BEAUREGARD
Guénaëlle
de BEAUREGARD
Ophélie Yvon
Ophélie
YVON
Victor VERRIERE
Victor
VERRIÈRE

Et pendant ce temps…

Studyvores sur Facebook
Rejoignez-nous !

Rejoignez-nous sur Facebook

Retrouvez l'actualité
Studyvores sur Twitter

Retrouvez-nous sur Twitter